En cette rentrée 2013, alors qu'écoliers et enseignants reprennent le chemin de l'école, nous vous proposons le contrat de travail de l'instituteur, monsieur Clozier, 20 ans, embauché par le Conseil Municipal en 1833.

 

Contrat de travail de Mr Clozier, instituteur

"1- Le traitement de l'instituteur est fixé à 300 francs qui lui seront faits sur les fonds de la commune. En cas d'insuffisance par surimposition

2- il sera logé par la commune dans la maison nouvellement construite près de l'église

3- il aura la rétribution accordée pour l'entretien de l'horloge

4- il percevra sur chacun de ses élèves admis à son école à savoir : un franc pour les plus instruits, soixante-quinze centimes pour la deuxième classe et cinquante centimes pour les commerçants (NB : par mois), il aura le casuel de l'église moyennant quoi donnera assistance à Mr le curé à l'église pour tout ce qui concerne les devoirs d'un chantre, il aura le greffe de la mairie, la rétribution et tous les bénéfices qui sont alloués. Il ne maltraitera point les enfants mais les punira par la persuasion, il montrera aux enfants dans les livres moraux, aux premières et deuxièmes classes, la lecture, l'écriture, le calcul mental, la grammaire, les poids, la mesure, l'abécédaire, il tiendra propre l'église. Il sera aux ordres de Mr le curé lorsqu'il aura besoin. Il sonnera l'angélus le matin, midi et soir. Il tiendra son école propre ainsi que lui-même pour en imposer aux yeux des enfants, il lui est défendu de s'absenter sans l'autorisation de Mr le maire et de Mr le curé. Il lui sera loisible de donner une demi-journée par semaine de récréation. Il ne pourra exercer aucun état incompatible à ses fonctions d'instituteur, ne vendra ni livre ni papier ni encre à ses écoliers, il adoptera la méthode simultanée et enfin il mettra toute la science qu'il pourra.

Le dit S. Clozier commencera ses fonctions le premier août prochain, il a accepté toutes les charges et conditions ci-dessus mentionnées.

Mr le Maire a proclamé de nouveau le dit Clozier instituteur..."

 

L'instituteur était logé par la commune dans la mairie-école construite en 1832. La construction de ce bâtiment aurait coûté 8 436F. Cette mairie-école (mairie actuelle) était un modèle pour l'époque. Elle comportait, au rez-de-chaussée, la salle de classe unique et le logement de l'instituteur et, au 1er étage, la salle commune de la mairie (actuelle salle du conseil) et un bureau pour le "secrétaire de mairie-instituteur".