Cette source, comme toutes celles de la commune, petites ou grandes, provient de la nappe suspendue de la base du Lutétien qui se forme là où une couche d'Argile de Laon existe au sommet du Cuisien. Cette couche imperméable fait environ 20 mètres d'épaisseur dans notre commune. Cuisien (ou Yprésien) et Lutétien sont des couches successives de l'Eocène débutant à l'ère Tertiaire et datant de 65 millions d'années.

 

étagement éocèneEtagement de l'Eocène. (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

 

Elle coule en surface lorsque le Lutétien inférieur rencontre en affleurant la couche imperméable. Son débit est assez important et constant ; elle devait donc couler aussi dans le passé mais, bizarrement, elle n'a pas été répertoriée comme source sur le plan de 1778.

Elle a été redécouverte après cette date car un lavoir a été construit juste après son point d'émergence. Il existait déjà lorsque cette source a été captée pour le réseau communal en 1935 et il semblait déjà très vieux, presque en ruines, en 1950.

En 2000, une canalisation antérieure au XVème siècle a été découverte dans une parcelle lors de l'installation du "Tout à l'égout".

Le grand diamètre de cette canalisation nous confirme le débit important, la fabrication manuelle, les dimensions et le mode d'emboîtement et de jointure à la graisse animale situent son installation dans des temps très anciens. Son orientation suggère le tracé, matérialisé sur la carte par un cordon rouge, entre la source et la citerne à eau située sous l'église du village.

Cette canalisation explique, peut-être, que cette source ne coulait plus en surface au XVIIIème siècle. Elle a du réapparaître lorsque le tuyau a été totalement obstrué par les sédiments.